Email: Mot de passe :  
Vision Golf, c'est 30606 membres
Santé Lu : 16516 fois.

Le tennis-elbow au golf !

Avec la rentrée, les swings vont se relancer, mettant souvent à mal une articulation sensible comme le coude. Maxime Baudel (ostéogolf ) décrypte cette pathologie et comment la prévenir.

L'épicondylite plus communément appelée "tennis elbow" correspond à l'inflammation aiguë et douloureuse de l'épicondyle partie osseuse à la partie externe de l'extrémité inférieure de l'humérus . Sur cette zone s'insèrent les tendons proximaux des muscles épicondyliens de l'avant bras très souvent hyper sollicités au tennis mais également lors de certaines erreurs techniques au golf .

Les causes communes

  • surcharge de travail : trop de swings notamment sur tapis de practice . Les muscles épicondyliens sont essentiellement recrutés pour la prise de grip, lors de l’armement des poignets à la montée, à l’impact du coté gauche ou ils sont particulièrement exposés dans une phase de contraction excentrique .
  • mauvais échauffement
  • mauvaise hygiène de vie : manque d’hydratation ou alimentation trop acide ( viandes le soir, jus de fruits du commerce, lait, produits raffinés, vin blanc , boissons acides énergisantes, etc..)
  • un dérangement intra-articulaire : le plus souvent une tête de radius postérieure (voir un ostéopathe)

Les causes spécifiques

  • un matériel inadapté : grip trop petit provoquant des mains trop serrés, shaft trop lourd ou trop raide par rapport à la vitesse de swing ( voir un spécialiste du fitting et des clubs sur mesure )
  • une erreur technique générant trop de contraintes mécaniques dans la zone : c’est le champ des TECHNOPATHIES DU GOLFEUR .

Les technopathies du golfeur : pour un droitier

  • Epicondylite du coude gauche : Il s'agit le plus souvent d'un coude trop fléchi à la montée, le manque d'extension a l'impact ou une "aile de poulet" lors de l'accompagnement avec le coude gauche qui monte au lieu de rester bas . Attention également au plan de swing trop plat fréquent chez les joueurs au dessus de 10 d'index ( le club évolue en dessous de la ligne passant par le club à l’adresse ).
  • Epicondylite du coude droit : L'erreur la plus rencontrée générant trop de contraintes sur la zone est une main droite trop forte sur le grip ( la paume de main regarde trop vers l’avant ) avec une disparition du bon angle entre main et avant bras.
  • Pour les deux cotés : Des mains trop serrées sur le grip avec trop de tension dans les bras .

Quelles thérapies ?

En plus des thérapeutiques habituelles et indispensables prescrites par le médecin (repos, antiinflammatoires par voie orale ou localement avec mésothérapie, infiltration, ondes de choc, ultrasons, cryothérapie,… ) il convient pour se séparer durablement du problème d’analyser votre mouvement à la recherche des défauts gestuels responsables de vos douleurs.Votre enseignant de golf pourra alors vous aider à vous soigner .

Les petites astuces

  • Une coudière spéciale circulaire juste en dessous du coude réduisant les sollicitations et ondes de choc par compression précise grâce à un système de rembourrage .
  • Bien s’étirer les muscles épicondyliens de l’avant-bras après l’effort en prenant la main avec l’autre en position de flexion palmaire prononcée . Coude tendu, amener le creux du coude progressivement vers plafond . Bien sentir l’assouplissement au dessus de l’avant bras.

Maxime Baudel
Ostéopathe DO MROF
Posturologue Biomécanique du Sport et de l’Exercice
36 rue Waldeck Rousseau
69006 Lyon
Tel : 04 72 37 17 62
www.osteogolf.fr

Commentaires

06/09/2012 - christophe COQUELET - Note : 10 / 10


Les deux mon capitaine ;) C'est ce que mon kiné appelle l'effet yoyo... cela passe de l'une à l'autre! Après une épitrocléite, je traîne une épicondylite depuis 2 ans. Tout essayé et rien n'y fait. Je continue les examens. Par contre, est-ce que Maxime pourrait nous dire où trouver des "technopathes" du golf?? :) Car honnêtement, je n'ai pas l'impression que les pros, aussi bons soient-ils, soient formés pour aider à trouver la cause technique de ces tendinites??? Merci en tous cas pour cet article! Christophe



06/09/2012 - Michel PERRIN - Note : 8 / 10


Très intéressé par cet article, toutefois il semblerait que les golfeurs soient le plus souvent atteints d'épitrochléite et non pas d'épicondylite, c'est-à-dire d'inflammation aiguë et douloureuse de la partie interne de l'extrémité inférieure de l'humérus ??? Un truc qui marche même s'il ne guérit pas une coudière notamment celle vendue sur le site suivant. Je la porte depuis quelques temps: quel soulagement http://www.macfay.com/coudiere_forte_fr.html Salut golfique à tous et en particulier à ceux qui souffrent du coude.



23/11/2012 - Christophe LEDON - Note : 10 / 10


Christophe, N'hésites pas à contacter Maxime en direct pour répondre à ta question, tu trouveras ses coordonnées en bas de l'article. Bien à toi Christophe



11/12/2012 - Frédéric COURQUIN - Note : 10 / 10


Merci Maxime pour cet article très utile.



04/02/2014 - Christian ZANI - Note : 10 / 10


Merci pour tous ces développements avec une mention spéciale pour le paragraphe autour des technopathies du droitier....mais qu'est ce que "l'aile de poulet lors de l'accompagnement avec le coude gauche qui monte au lieu de rester bas "? Peut on avoir encore plus de précision et de description ...? Encore tous mes remerciements.



Evaluation :  
Notre coup de coeur

Set de golf junior Thrive I de PING

669 € au lieu de 689 €  
soit une économie de 20 €
En savoir plus